Les fast-food facilitent la vie, certes, mais les repas qui y sont pris ne sont pas particulièrement équilibrés. Se mettre aux fourneaux est donc la meilleure solution pour une cuisine light. Car alors, on peut choisir avec soin et doser tout ce qu’on mange et on peut contrôler sa consommation. Mais qu’est-ce que la cuisine light, comment s’y mettre et quels bienfaits retire-t-on de cette forme de cuisine?

Ce que c’est que la cuisine light

La cuisine light, c’est une cuisine destinée à retrouver un équilibre alimentaire grâce à un contrôle de la quantité de graisses et de sucre dans la préparation des plats. En cuisine light, on utilise le moins possible le beurre, l’huile et les crèmes. On les préfère à d’autres aliments liants, on les substitue à du yaourt nature, à du fromage blanc 0% matières grasses ou encore à des petits-suisses ou à de l’huile d’olive. Les laitages sont pris avec modération. D’autre part, on utilise généreusement les épices pour rehausser les plats et elles aident à perdre du poids. Les légumes sont rois en cuisine light car ils sont bourrés de vitamines, de sels minéraux etc. À cuire à l’étouffée, à saisir au wok ou à consommer crus.

Les viandes en cuisine light

La cuisine ligh n’exclut pas les viandes. La différence réside dans la manière de les accomoder et dans la cuisson. Pour le poisson, pour en relever tout le goût, il faut le cuire en papillote. La cuisine light privilégie aussi les crustacés et les coquillages qui sont, eux aussi, des aliments minceur de choix. À assaisonner avec du vinaigre à l’échalote ou du jus de citron. En cuisine light, les viandes sont grillées et servies avec de la sauce à base de fond de volaille et épicée à loisir.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *